28 Janvier 2022
Éric Zemmour à Chaumont-sur-Tharonne En savoir+
 
#1

Identité

L’immigration et ses conséquences (islamisation du pays, dérive de nos systèmes sociaux, insécurité hors de contrôle) se situent tout en haut de mes priorités, car c’est l’identité de la France qui est menacée.

Le droit de préserver son identité est un droit dont aucun peuple ne saurait être privé, y compris les Français. Or, la première menace pour notre identité est l’immigration massive que nous subissons depuis plusieurs décennies. Avant, l’adage « à Rome, fais comme les Romains » commandait à raison aux immigrés de se plier aux mœurs françaises. Aujourd’hui, les nouveaux arrivants sont devenus des ayants-droits autorisés à faire la promotion de leur culture d’origine. L’ampleur des flux migratoires arrivant chaque année en France, en provenance du Moyen-Orient et d’Afrique notamment, n’a fait qu’aggraver ce phénomène.

Nous en voyons aujourd’hui le résultat : la prolifération, sur notre territoire, d’enclaves étrangères où les représentants de l’État et de la France (professeurs, policiers, pompiers) subissent une vindicte quotidienne. Comme le disait Charles de Gaulle, s’il est possible d’assimiler des individus, il n’est pas possible d’assimiler des peuples.

Pour restaurer l’identité française bafouée, il faut prioritairement reprendre en main une politique migratoire devenue totalement laxiste. Cela permettra de rétablir un rapport de force démographique favorable à l’assimilation. Le corollaire d’une pareille anarchie migratoire est l’islamisation progressive de notre société. Il faut lutter contre elle avec la même énergie afin d’éviter l’apparition de nouvelles enclaves privilégiant le coran au détriment de loi française. Enfin, rappelons que la nation française a été, historiquement, façonnée par l’État : sachons donc voir dans le refus de son autorité un refus insidieux de la France elle-même. Pour cette raison, la lutte contre l’insécurité constitue le troisième pilier d’une politique en faveur de l’identité nationale.